Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Sur le scripteur                     Sur le scripteur
Sources (*) :                
Pierre Delain - "Le cinéma sans condition", Ed : Guilgal, 2018, Page créée le 22 février 2018

"Ciné-hantises" (Pierre Delain, 2018) [CineHantise]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

Table

 

 

  ----------------------------

Formulations à partir de ce texte (les têtes de chapitre sont entre crochets) :

 

[Le cinéma : ce qui ne peut s'en dire]

[La matrice derridienne (ce qui s'en projette)]

[(Cinéloft) : En implorant, par des pleurs, l'allègement du deuil]

[(Cinéloft) : En se gardant de toute appartenance]

[Littérature et cinéma : ces films que Jacques Derrida aura laissés à d'autres]

[(Cinéloft) : En se défaisant de toute possession, de toute propriété et de toute valorisation du propre]

[Mondialisé le monde d'aujourd'hui, capitalisé, latinisé, christianisé, occidentalisé]

[(Cinéloft) : Sous l'effet d'un métacinéma ou d'une mise en abyme du cinéma par lui-même]

[(Cinéloft) : En laissant se faire la déconstruction]

[(Cinéloft) : En témoignant d'un deuil irréparable : la Shoah]

[(Cinéloft)] : En diffractant la signature]

[(Cinéloft) : En prolongeant ma vie par celle d'un autre qui m'aura entendu et parlera à la première personne : oto-bio-graphie]

[(Cinéloft) : en démultipliant les parerga]

[(Cinéloft) : La langue du cinéma, une invitation à traduire l'intraduisible]

[(Cineloft) : En cultivant une proximité avec la mort]

[(Cinéloft) : En disant : "Je suis mort"]

[(Cinéloft) : En montrant le moment crucial où la décision venue de l'autre, fait événement]

[(Cineloft) : En laissant s'exercer la puissance du nom]

[(Cinéloft) : En s'entendant parler, se regardant voir, par l'alliance d'un vivant avec la mort (autobiographie / allothanatographie)]

[(Cinéloft) : En ne s'isolant pas de ce qui parasite]

[(Cinéloft) : En faisant, au-delà de la relation vie/mort, des films auto-hétéro-bio-thanato-cinémato-graphiques]

[(Cinéloft) : En s'aventurant pour plus que la vie]

[(Cinéloft) : En appelant, par un regard-caméra, au témoignage à venir d'un vivant]

[(Cinéloft) : En donnant voix à l'exception souveraine]

[(Cinéloft) : Quand le "je" qui raconte met en jeu, en images ou en récit son propre effacement : autothanatographie]

[(Cinéloft) : Entre ma dette à l'égard d'autrui et le mouvement qui m'engage vient s'intercaler une différance dangereuse, insupportable, qui me paralyse]

Il aura fallu qu'il joue lui-même l'Acteur, dans un film d'apprentissage, pour que Derrida écrive sur la singularité d'un film

[(Cinéloft) : En donnant à Dieu d'autres visages, d'autres voix, d'autres noms]

[(Cinéloft) : En laissant se faire le retrait]

"Ciné-hantises" (Pierre Delain, 2018) [CineHantise]

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sources
MQiMeditations

JH.LKI

YYA.2018.Delain.Pierre

Rang = ZYYACineHantise
Genre = -