Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Sur le scripteur                     Sur le scripteur
Sources (*) :                
Pierre Delain - "Le cinéma sans condition", Ed : Guilgal, 2018, Page créée le 22 février 2018

"Ciné-hantises" (Pierre Delain, 2018) [CineHantise]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

Table

 

 

  ----------------------------

Formulations à partir de ce texte (les têtes de chapitre sont entre crochets) :

 

[(CinéAnalyse) : En pensant le monde en se pensant]

[(CinéAnalyse) : En procurant, encore et toujours, des suppléments de présence]

[(CinéAnalyse) : En me racontant à travers la vie d'un autre : hétéro-bio-graphie]

[(CinéAnalyse) : En gardant l'intact, en préservant la chose immune]

[(CinéAnalyse) : En acquiesçant à la hantise d'un "avant"]

[(CinéAnalyse) : Il s'agit, quand le monde s'en va, de mourir vivant]

[(CinéAnalyse) : En tentant, par fantasmes et fantasmagories, de faire tenir ensemble l'inconciliable]

[(CinéAnalyse) : En vivant avec l'irréparable]

[(CinéAnalyse) : En donnant à Dieu d'autres visages, d'autres voix, d'autres noms]

[(CinéAnalyse) : En se gardant de toute appartenance]

[Littérature et cinéma : ces films que Jacques Derrida aura laissés à d'autres]

[(CinéAnalyse) : En situant ou en se situant dans la position du voyou]

[(CinéAnalyse) : En donnant lieu au silence]

[(CinéAnalyse) : En montrant la mort en direct]

[(CineAnalyse) : En faisant proliférer la mimesis]

[(CinéAnalyse) : En frayant, sans préméditation, le chemin pour d'autres éthiques]

[Mondialisé le monde d'aujourd'hui, capitalisé, latinisé, christianisé, occidentalisé]

[(CinéAnalyse) : En brouillant les limites, en perturbant les codes]

[(CinéAnalyse) : Sous l'effet d'un métacinéma ou d'une mise en abyme du cinéma par lui-même]

[(CinéAnalyse) : En laissant se faire la déconstruction]

[(CinéAnalyse) : En témoignant du fiable, du crédible, et de leur incertitude]

[(CinéAnalyse) : En invitant, chaque fois, à un nouveau commencement]

[(CinéAnalyse) : En laissant les dettes insoldées]

[(CinéAnalyse) : En prenant acte du sort nouveau de l'humanité : nous sommes tous orphelins, et il faut faire avec

[(CinéAnalyse) : En exposant la responsabilité à l'incalculable]

[(CinéAnalyse) : En circulant d'un film à l'autre, on parcourt le langage du monde]

[(CinéAnalyse) : En incarnant la différance, en tant qu'elle est inarrêtable]

[(CinéAnalyse) : En donnant, à la beauté, une toute autre tournure]

[(CinéAnalyse) : En diffractant la signature]

[(CinéAnalyse) : En laissant venir, sans calcul aucun, l'éthique même]

[(CinéAnalyse) : En témoignant d'un pardon, d'un désir de pardon ou d'un impardonnable]

[(CinéAnalyse) : En laissant l'autre, l'étranger, l'hétérogène, venir en soi]

[(CinéAnalyse) : En parcourant le lieu désertique, aporétique, où surgit l'oeuvre]

[(CinéAnalyse) : En gardant le secret inavoué]

[(CinéAnalyse) : En se laissant infecter, hanter ou saluer par le tout autre]

[(CinéAnalyse) : En prolongeant ma vie par celle d'un autre qui m'aura entendu et parlera à la première personne : oto-bio-graphie]

[(CinéAnalyse) : En démultipliant les parerga]

[(CinéAnalyse) : En laissant travailler la vérité, ou le désir de vérité]

[(CinéAnalyse) : En entendant, dans un film, l'archi-scène, freudienne ou autre]

[(CinéAnalyse) : En sécularisant le christianisme par les thématiques de la faute, la dette, la culpabilité, le châtiment et le salut]

[(CinéAnalyse) : En laissant l'hymen se déplier, se déployer, se replier, se déchirer ou se consumer, en un mouvement inarrêtable]

[(CinéAnalyse) : En répondant - "Me voici!"]

[(CinéAnalyse) : En mettant en scène ce que, d'un mot, on nomme : "animal"]

[(CinéAnalyse) : En attendant l'Apocalypse, entre une absence d'avenir et un avenir inconnu]

[(CinéAnalyse) : En montrant ce dont on ne revient pas]

[(CinéAnalyse) : En altérant les identités]

[(CinéAnalyse) : En se sacrifiant pour un but politique]

[(CinéAnalyse) : En fermant le cercle, en clôturant l'échange, en suturant l'héritage]

[(CinéAnalyse) : En recouvrant l'amnésie]

[(CinéAnalyse) : En disant : "Je suis mort"]

[(CinéAnalyse) : En montrant le moment crucial où la décision venue de l'autre, fait événement]

[(CinéAnalyse) : En laissant s'exercer la puissance du nom]

[(CinéAnalyse) : En portant la mort de l'autre qui est aussi ma mort (hétéro-thanato-graphie)]

[(CinéAnalyse) : En citant, réitérant les codes et les marques]

[(CinéAnalyse) : En ne s'isolant pas de ce qui parasite]

[(CinéAnalyse) : En laissant venir le "pas au-delà" qui délie de toute dette, de tout engagement]

[(CinéAnalyse) : En appelant, par un regard-caméra, au témoignage à venir d'un vivant]

[(CinéAnalyse) : En s'écrivant à même la Khôra, à même le subjectile]

[(CinéAnalyse) : En portant une alliance d'un autre type]

[(CinéAnalyse) : En donnant voix à l'exception souveraine]

[(CinéAnalyse) : En posant, sans préjugé aucun, la question du salut]

[(CinéAnalyse) : En rompant, sans réserve ni condition, avec toute économie]

[(CinéAnalyse) : En recueillant le testament d'une date]

[(CinéAnalyse) : En ayant foi dans la faculté d'aimer : amour, amitié, aimance]

[(CinéAnalyse) : En laissant persister la photographie, dans le cinéma même]

[(CinéAnalyse) : En mettant en jeu les schèmes ou archi-schèmes qui conditionnent notre être dans le monde]

[(CinéAnalyse) : En exhibant le pouvoir, sa défaillance, sa faillite]

[(CinéAnalyse) : En laissant voir et entendre le discord inouï (Walten)]

[(CinéAnalyse) : En s'engageant dans plus d'une alliance]

[(CinéAnalyse) : En me mettant à la place d'un autre pour raconter, comme si j'étais vivant, ma propre mort : "Auto-thanato-graphie"]

[(CinéAnalyse) : En restant paralysé, quelque part entre vie et mort, à l'arrêt devant une différance dangereuse]

Il aura fallu qu'il joue lui-même l'Acteur, dans un film d'apprentissage, pour que Derrida écrive sur la singularité d'un film

"Ciné-hantises" (Pierre Delain, 2018) [CineHantise]

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sources
MQiMeditations

JH.LKI

YYA.2018.Delain.Pierre

Rang = ZYYACineHantise
Genre = -