Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
La ligature d'Isaac                     La ligature d'Isaac
Sources (*) : L'héritage d'Abraham, irrévocable               L'héritage d'Abraham, irrévocable
Pierre Delain - "La mise à nu des exils", Ed : Guilgal, 1988-2017, Page créée le 3 mai 2017

 

Le sacrifice d'Isaac (Jacob Pynas) -

Abraham, le patriarche

La ligature d'Isaac l'engage dans l'alliance déjà nouée par Abraham, par un lien unique qui restera crypté, secret

Abraham, le patriarche
   
   
   
Isaac Isaac
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

On parle usuellement, dans la tradition juive, de ligature d'Isaac (hébreu עֲקֵדַת יִצְחַק, Aqedat Yitshaq) pour nommer l'épisode biblique où Abraham attache son fils Isaac, décidé à l'offrir en holocauste. Le texte dit (Gn 22:9) : Lorsqu'ils furent arrivés au lieu que Dieu lui avait dit, Abraham y éleva un autel, et rangea le bois. Il lia son fils Isaac, et le mit sur l'autel, par-dessus le bois. On peut lire ce texte au premier degré : Abraham attache Isaac, il l'immobilise avant de disposer son corps sur l'autel. Mais on peut aussi le lire autrement. Abraham monte avec son fils sur le mont Moriah parce qu'il est lui-même lié : un engagement, une fidélité, une alliance le lie déjà à ce Dieu qui lui a ordonné de quitter son pays et sa famille. Jusque là cette alliance secrète ne concernait qu'Abraham et peut-être Sarah. C'était l'alliance unique de l'unique avec l'unique, non généralisable. Avec la ligature, ce qui arrive est l'extension ou la transmission du lien à son fils Isaac. Cette transmission passe par une voie singulière, qu'on pourrait nommer le secret de famille. Abraham ne dit rien à ses proches. Il est décidé à commettre ce crime abominable, impardonnable, sans rien dire à son fils. Même après que l'ange, pour le sacrifice, ait substitué un bélier à son fils, il se tait. Comme le dit Kierkegaard dans Crainte et tremblement : "Jamais il n'en fut parlé au monde, et Isaac ne dit jamais rien à personne de ce qu'il avait vu, et Abraham ne soupçonna pas que quelqu'un avait vu". Désormais Abraham et Isaac partagent un secret non dit, encrypté. Mais cela ne signifie pas que le secret soit le même. L'alliance d'Isaac n'est pas celle d'Abraham.

Traduction Chouraqui : "Ils viennent au lieu que lui a dit l'Elohim. Abraham bâtit là l'autel et prépare les bois, il ligote Itskhaq, son fils, et le met sur l'autel, au-dessus des bois".

---

Dessin de Jacob Pynas, "Le sacrifice d'Isaac".

 

 

D'une part, cette affaire d'infanticide est racontée sans aucune complaisance dans le texte biblique. D'autre part, elle est passée sous silence par tous les personnages de l'histoire. Comme les psychanalystes le savent depuis longtemps, ce secret n'est pas un obstacle à la transmission, au contraire! Ce sont les secrets de famille les plus dissimulés, les plus refoulés, qui constituent le ciment le plus solide, la composante la plus indestructible de l'histoire des lignées. Comme tous les non-dits, il se transmettra de génération en génération, à Jacob et Esaü, puis aux douze tribus d'Israël.

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Delain
HebIsaacLig

GD.LMM

AbrahamHeritage

XF.MJI

HebAbraham

UP.LUP

HebIsaac

LC.LLK

XIsaacLigLienAll

Rang = XIsaacLigLienAll
Genre = MR - IA