Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
CinéAnalyse : en laissant entendre le discord inouï                     CinéAnalyse : en laissant entendre le discord inouï
Sources (*) : Le cinéloft du Quai               Le cinéloft du Quai
Colette Jeudon - "L'objet (u)", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 2 décembre 2006

 

-

Orlolivre : comment ne pas (se) faire (du) mal

[(CinéAnalyse) : En laissant voir et entendre le discord inouï (Walten)]

Orlolivre : comment ne pas (se) faire (du) mal
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

logo

 

1965.

- "Non réconciliés", ou "Seule la violence aide, où la violence règne", ou "Nicht versöhnt", oder "Es hilft nur Gewalt wo Gewalt herrscht" (Jean-Marie Straub et Danielle Huilet).

La dislocation formelle montre l'insupportable des histoires personnelles.

1969.

- Les Damnés (Luchino Visconti).

Avec le nazisme, Walten et Geschlecht sont indissociables.

1988.

- Histoire(s) du cinéma 1A (Jean-Luc Godard).

(L'enfer de Godard est une sorte d'illustration du Walten).

2000.

- Les Harmonies Werckmeister (Béla Tarr).

Toutes les harmonies traditionnelles ayant été rompues, il faut faire avec l'irruption hétérogène des choses.

2004.

- Notre musique (Jean-Luc Godard).

2019.

- The Lighthouse (Robert Eggers).

Robert Eggers accumule dans son film les figures de la relation à l'autre : rivalité, face-à-face, détestation, haine, mépris, jalousie, persécution, subordination, domination, dialectique maître-esclave, indifférence, mais aussi amitié, camaraderie, intimité, complicité, ambivalence, désir homosexuel, fantasme hétérosexuel, etc. Ces relations liées entre elles se combinent en un mouvement hétérogène, une fabrication du Walten, du démonique (deinon).

2022.

- Godland (Hlynur Palmason).

Le prêtre-photographe imagine qu'il pourra stabiliser dans son cadre les tensions et pulsions du monde islandais. Mais ça ne marche pas.

---

Pour faire art, il faut arrêter le Walten, le pacifier, le modérer et même, idéalement, le rendre beau. C'est, par exemple, ce que Kurt Schwitters a inventé en peinture avec son objet (i); ou Ferdinand Hodler avec l'eurythmie. Mais les exemples sont innombrables; et l'art, peut-être, n'a pas d'autre but.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

The Lighthouse (Robert Eggers, 2019) - Une force excessive, inquiétante, souveraine, s'impose sans considération ni pour la vie, ni pour la mort, ni pour la crédibilité du récit

-

Les Damnés (Luchino Visconti, 1969) - Avec les nazis, ces bouchers de la filiation, Gewalt (violence) et Geschlecht (génération) sont indissociables

-

Dans l'art contemporain, le rythme n'est plus un rapport d'équilibre entre valeurs, mais une puissance de dissociation qui menace la stabilité

-

Godland (Hlynur Palmason, 2022) - Quand s'effondrent les limites, les parerga, rien ne peut arrêter la violence originelle, inouïe

-

Ferdinand Hodler peint l'eurythmie

-

Eurythmie (Ferdinand Hodler, 1895)

-

Lac de Genève et chaîne du Mont Blanc à l'aube (Ferdinand Hodler, 1918)

-

L'objet (i) est un objet quelconque équilibré et rythmé

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

CineHantise
VoixRythme

AA.BBB

CineLoft

OO.MLK

PireGenocides

LC.LKD

MY_VoixRythme

Rang = O_Rythme
Genre = -