Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
CinéAnalyse : en laissant venir le parasite                     CinéAnalyse : en laissant venir le parasite
Sources (*) : Le cinéloft du Quai               Le cinéloft du Quai
Pierre Delain - "Le cinéma sans condition", Ed : Guilgal, 2018, Page créée le 1er juin 2019

 

-

[(CinéAnalyse) : En ne s'isolant pas de ce qui parasite]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

logo

 

Par rapport à la société, le cinéma lui-même est parasitaire - ce qui produit un effet double et contradictoire :

- le dissuader de mettre en scène le parasitage, car s'il se met volontiers en abyme, s'il se caricature et s'autoportraiture volontiers, il hésite plus à prendre le risque du rejet. Le sort du parasite est analogue à celui de la greffe : il y a toujours risque de rejet. En montrant le parasite, le cinéma pourrait se dénoncer lui-même.

- mais il arrive aussi que le cinéma se délecte de la mise en scène du parasitage. C'est le cas par exemple dans Parasite, de Bong Joon-ho (2019), où la surenchère, non seulement par addition mais aussi par parasitage du parasite, finit par menacer toutes les limites.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Parasite (Bong Joon-ho, 2019) - Il n'y a pas de limite légitime au parasitage, pas de ligne qui ne puisse être menacée ou franchie

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

CineHantise
CineParasite

AA.BBB

CineLoft

GQ.LDF

MP_CineParasite

Rang = YCineloftParasite
Genre = -