Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Mariline Coopers                     Mariline Coopers
Sources (*) : Le lieu de l'Orloeuvre               Le lieu de l'Orloeuvre
Mariline Coopers - "Se délivrer chaque jour", Ed : Galgal, 2007-2013, Page créée par le scripteur le 9 décembre 2000

 

-

[Mariline Coopers]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accder son texte

 

(Mariline : Si je n'avais pas trouvé ce métier de fleuriste, je ne sais pas ce que je serais devenue. Peut-être le pire.)

 

 

 

 

Propositions (les ttes de parcours sont entre crochets)

--------------

-

[L'oeuvre ne s'écrit, ne se lit, ne se voit ou ne s'entend qu'une fois, une seule]

-

[Toute déconstruction à venir est suspendue à la question du nom, de la signature]

-

[Avec l'expressionnisme, le regard perd sa neutralité]

-

[(Cinéloft) : En recueillant le testament d'une date]

-

Toute oeuvre est paradoxale : en se manifestant "comme" oeuvre, elle témoigne de l'impossibilité de rendre visible (lisible, audible) ce qui la fait oeuvre

-

L'expressionnisme allemand est le chaînon qui relie la rupture moderniste au moralisme de l'art contemporain

-

Se délivrer chaque jour (Mariline Coopers, 2007-2013) [LEMP]

(- Ouzza : Son magasin, il faut dire que c'est une merveille. On se demande où elle trouve ces bouquets rares, subtils, qui ne ressemblent en rien aux compositions standards, tulipes, glaïeuls ou orchidées. Entre les commandes, les conseils aux employés, les offres aux hôtels et les bouquets des clients, elle n'arrête pas une seconde, elle travaille de l'ouverture à la fermeture, vers 19h45, sans s'arrêter, sans un instant de détente ni de conversation. C'est un magasin qui marche, qui attire une clientèle de l'autre bout de Paris. Mais ce qui impressionne en elle n'est pas l'efficacité, c'est le contraste. On dirait qu'elle voudrait dissimuler son austérité, son labeur incessant, en attirant l'attention sur sa tenue : cheveux décolorés, jupe ultra-courte et corsage collant. Pour cette femme d'une quarantaine d'année bien en chair, c'est surprenant, voire gênant. Et malgré cela, on ne lui connaît pas d'autre liaison que celle qui l'a unie, avec intensité mais pour peu de temps, avec Lorenzo. Lui ne s'en est jamais remis, et quant à elle, elle a réagi en se jetant avec encore plus d'intensité dans ce travail qui l'occupe tous les jours, sans exception, y compris week-ends et jours fériés).

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Mariline
MarilineParcours

AA.BBB

HebGalgal

HL.MAE

YY_BH.EBI

Rang = zQuois_Coopers_Mariline
Genre = Pfem -