Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le pouvoir, le souverain                     Derrida, le pouvoir, le souverain
Sources (*) : Derrida : peine de mort, pouvoir souverain               Derrida : peine de mort, pouvoir souverain
Jacques Derrida - "Séminaire "La peine de mort" Volume I (1999-2000)", Ed : Galilée, 2012, p25

 

Execution des chauffeurs de la Drome (22 septembre 1909) -

Il faut que toute mise à mort légale soit publique, afin d'attester oculairement, de laisser voir la souveraineté absolue du peuple et de l'Etat

   
   
   
               
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Tout au long de l'histoire de l'humanité, les hommes ont inventé de nombreux dispositifs de mise à mort légale : par la police, la guerre, les supplices (des plus violents aux plus raffinés), [voire la pauvreté, les impôts, la famine, l'exil, etc..]. Quels que soient ces dispositifs, il faut toujours que la mise à mort légale soit théâtrale, spectaculaire, il est essentiel que le peuple voie mourir le condamné. Même si l'exécution est dissimulée, secrète, elle atteste de la souveraineté absolue de l'Etat. En témoignant publiquement de la mort infligée, on laisse voir la toute-puissance de la communauté ou de la nation. Il faut que la foule se fasse voyeuse, voyante, il faut qu'elle assiste au verdict ou qu'elle voie les flammes du bûcher pour témoigner de la décision souveraine du pouvoir.

Toute souveraineté tient au droit de vie et de mort sur le citoyen, au pouvoir de juger, d'exécuter l'ordre - et même quand la peine de mort a été abolie, ce droit est maintenu pour les situations de guerre. Il n'est pas aboli dans son principe.

Exécution des chauffeurs de la Drôme (22 septembre 1909).

 

 

La mise à mort de ces hommes a été décidée par un verdict, un arrêt de justice, une décision souveraine. Peu importe désormais ce qu'ils ont fait [dans le cas de la photo ci-contre, ils avaient la mauvaise habitude de faire brûler les pieds de leurs victimes pour qu'ils leur montrent leur petites cachettes, ce qui n'est pas franchement recommandable], le pouvoir souverain s'est prononcé. Il faut maintenant que leur exécution soit théâtrale, aussi spectaculaire que possible.

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
ProSouverain

IM.LIM

PeineSouv

DE.KJH

UPeineDeMortVision

Rang = QPeineMortVisible
Genre = MK - NP