Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
CinéAnalyse : par sadisme, jouir de l'absolue souveraineté                     CinéAnalyse : par sadisme, jouir de l'absolue souveraineté
Sources (*) : Le cinéloft du Quai               Le cinéloft du Quai
Eugène Silénius - "L'étrique des citoyens", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 14 janvier 2007

 

-

[(CinéAnalyse) : En voulant jouir, par sadisme, de l'absolue souveraineté]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

logo

 

1948.

- Les Chaussons rouges (Michael Powell et Emeric Pressburger).

1976.

- L'empire des sens (Nagisha Oshima).

1990.

- Etrange séduction (Paul Schrader).

---

Pour le sadique, l'absence est insupportable. Tout vide doit être rempli, tout trou doit être bouché, tout Autre doit être complété. Autrui n'existe que s'il peut servir à cet usage. L'exhibitionniste se donne pour tâche de combler, chez l'Autre, le manque du regard; et s'il regarde lui-même, passionnément (le voyeur), c'est pour s'assurer qu'il n'y a pas de manque dans l'Autre. Sa voix ne sert ni à communiquer, ni à échanger, mais à masquer une défaillance qui pourrait survenir.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Pour un homme, faire jouir une femme est un plaisir sans limite; on peut tout donner pour cela, y compris son sexe, sa vie ("L'Empire des Sens", film de Nagisha Oshima, 1976)

-

Dans le sadomasochisme, la voix bouche le trou de l'Autre

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

CineHantise
InsuSadisme

AA.BBB

CineLoft

HS.SSL

MS_InsuSadisme

Rang = zQuois_Sadisme
Genre = -