Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                 
 
                     
                   
Sources (*) :              

 

-

Avec l'hypothèse du Marrane, il s'agit de briser le lien entre théologie et politique en exposant la politique à l'impensable

   
   
   
                 
                       

Nous vivons à l'époque d'une immense régression : on ne veut plus rien savoir de l'impensable, du différend, du dissensus. Un nouveau positivisme rejette l'inconscient, les pensées de l'être, la déconstruction. C'est le règne de l'équivalence généralisée, de l'immanence. L'"hypothèse du marrane", proposée par Marc Golschmit, repose sur le refus d'oublier une distinction secrète, une "inassimilation", une crypte. Les marranes participent aux offices et fêtes chrétiennes, mais ils les redoublent par des cérémonies juives secrètes et privées. Leur comportement oblique, louche, les éloigne autant du judaïsme sacerdotal que du christianisme. Après les persécutions, les massacres, les exils, ils restent (ils sont ceux qui restent), fidèles dans leur coeur à la loi de Moïse. Désorientés, destinés à la clandestinité (la clandestination derridienne), ils ne croient pas en Jésus mais en un Dieu ambigu, une folie que les chrétiens ne peuvent pas supporter. Se méfiant de toute église, ils n'aspirent pas à une religion politique, mais à une politique non religieuse.

Il s'agit de sauver "l'Europe à venir, inventée, fictive, par une bibliophilie radicale et hyperbolique" (p12).

logo

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
 
   

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Goldschmit

UMarraneHyp

Rang = VMarraneTheologicoPol
Genre = -