Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Je déclare l'espace!                     Je déclare l'espace!
Sources (*) : Faire résonner le vide               Faire résonner le vide
Harold Rosenberg - "The De-definition of Art - La dé-définition de l'art", Ed : Collier Books, 1972, p91

 

Chartres (Barnett Newman, 1969) -

Le programme de l'art contemporain n'est pas esthétique, mais métaphysique : faire venir l'être à partir d'une figure aussi proche que possible de l'idée du vide

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Le dernier Newman travaillait avec le vide comme si c'était une substance. Il le mesurait, le divisait, le formait, le colorait. Ce qui l'intéressait n'était pas les effets sensibles des surfaces de peinture sur l'oeil, mais quelque chose de beaucoup plus ambitieux : forcer le vide à révéler ses secrets. Il voulait peindre l'absolu, qui n'est ni rouge ni bleu. Si la substance avait une couleur, c'est qu'elle ne pouvait pas être rien, mais il fallait réduire son expressivité au minimum. Elle devait n'avoir aucune qualité et aucune séduction visuelle, comme l'absolu. Un monde vraiment abstrait devait chasser tous les résidus d'experience visuelle.

Selon Newman, le monde pictural devait être créé à partir de rien. L'art devait rendre possible un nouvel être. Ses tableaux étaient un autel dans le désert, les premières peintures vraiment juives, purgées de toute imagerie et de toute fiction, sauf celle de l'absolu.

Chez Mondrian, la géométrie avale la métaphysique, tandis que chez Newman, c'est l'inverse. Un carré ou un cercle n'est que le véhicule vivant d'un événement sublime qu'il faut célébrer, une évocation de l'inconnu. Le "zip" de Newman n'est pas une figure, c'est un acte, un geste qui fait du tableau un objet votif. Ce n'est pas de l'anti-art, c'est au contraire faire de l'art un acte de foi, revenir aux fondements magiques et rituels de l'art.

 

 

Ses concepts n'ont pas de style. Ses tableaux sont aussi proches que possible d'une idée pure.

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Rosenberg
NewmanParcours

DE.LDE

ProVide

GN.LLG

WNewman_Programme

Rang = NNewman
Genre = MJ - NA