Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Absorbement et anti - théatralité                     Absorbement et anti - théatralité
Sources (*) :              
Michael Fried - "La place du spectateur - Esthétique et origines de la peinture moderne", Ed : Gallimard, 1990, pp59-61

 

La marchande d'amours (Joseph-Marie Vien, 1763) -

A partir des années 1760, les peintres doivent accentuer les effets d'absorbement afin de neutraliser la présence du spectateur

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Joseph-Marie Vien s'est efforcé de reconstituer les canons antiques, avec leurs costumes et leurs accessoires. La composition claire, simple, avec des personnages à l'expression froide et réservée, a conduit à qualifier cette oeuvre de néo-classique.

Pourtant cette image est typique des années 1760, par certaines caractéristiques qu'on ne trouve pas dans le modèle. La marchande scrute le visage de sa cliente, tandis que la maîtresse et sa servante ont les yeux fixés sur le Cupidon suspendu. Ce dernier échange un regard avec son compagnon à l'extrême gauche. Les actes d'attention des principaux personnages sont entrelacés. Ils sont absorbés dans la scène, formant un système étranger à l'espace et au monde du spectateur. Pour arriver à ce résultat, il a fallu styliser les gestes, jouer sur des détails qui prouvent leur spontanéité : la servante qui relève le bord de sa tunique, la maîtresse qui contrôle fermement son maintien. Grâce à ces détails, les personnages sont aussi absorbés dans leur action que le Philosophe ou le souffleur de bulles de Chardin.

 

 

La marchande d'amours, l'un des plus célèbres tableaux du début des années 1760, a été inspirée par une fresque hellénistique découverte à Herculanum en 1759.

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

FriedMichael
FriedAbsorbement

GF.LFG

UPeintureAbsorbement

Rang = Wabsorbement
Genre = MR - IB