Derrida
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook Le cinéma en déconstruction, suivre sur Facebook

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
CinéAnalyse : en suppléant à la violence                     CinéAnalyse : en suppléant à la violence
Sur des films (rémanences)               Sur des films (rémanences)
Pierre Delain alias Ozzy Gorgo - "L'écranophile", Ed : Guilgal, 1988-2019, Page créée le 6 juin 1994

 

- -

La violence politique est pire qu'un viol (La Reine Margot, Patrice Chéreau, 1994)

   
   
   
                 
                       

logo

 

Ainsi La Reine Margot est-elle plus souillée par le sang de la Saint-Barthélémy (et le sang dégoulinant de son frère Charles IX empoisonné) que par sa propre défloration. Cette violence est l'échec de toute possibilité de jouissance. Margot semble dire : après ça, toute jouissance personnelle m'est impossible, sauf avec les victimes de la persécution (La Möle, qui a échappé au massacre de la Saint-Barthélémy). Comme si soudain la jouissance était marquée de mort, et qu'alors Margot se rende compte qu'elle ne pouvait jouir qu'avec l'autre. D'une certaine façon, la Saint-Barthélémy lui fait découvrir l'interdit de l'inceste (la situation de jouissance incestueuse où elle était plongée tant que sa famille restait avec elle plongée dans le vice). Elle découvre en même temps l'altérité, l'horreur de la violence politique et l'interdit.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Guilgal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Films
ProViolence

PO.POO

CinemaChrono

1994.CH.ERF

zm.Chéreau.1994

Rang = N
Genre = MK - NP